03

 

Bonjour !!

 

Me revoici avec la chronique du troisième tome de la saga The Motral Instrument : La cité de verre écrit par Cassandra Clare.

La lutte entre le bien et le mal se poursuit. Valentin rassemble son armée pour éradiquer la lignée des Chasseurs d'Ombres. Clary se rend dans la Citée de Verre afin de sauver sa mère et découvrir son passé. S'introduire dans la Cité sans l'autorisation de l'Enclave n'est pas sans danger... Au cours de sa quête, Clary rencontre Sébastien, un garçon énigmatique. Avec lui, elle comprend que le seul moyen d'arrêter la fureur de Valentin est de former une alliance entre Chasseurs d'Ombres et Créatures Obscures. Comment conclure une telle union ? Clary saura-t-elle maîtriser ses nouveaux pouvoirs à temps pour cet ultime affrontement ?

 

Format: Numérique
Éditeur: 12-21
Date de parution: 14 août 2013
Prix: 12.99 €

 

Mon avis:

Que dire sur ce troisième (et dernier) tome de cette "première" trilogie ? ...Bon bah, je ne vais pas y aller par quatre chemins: j'ai détesté ce livre.

J'ai lu les deux premiers tomes parce que tout le monde en parlait, c'était plutôt prenant comme univers mais je n'étais pas vraiment fan... par contre le tome 3, c'était trop pour moi.

J'avais l'impression de lire une mauvaise série télévisée genre les feux de l'amour dans un monde où le surnaturel existe, et où tout le monde pleure, et où les dialogues entre les personnages n'ont ni queue, ni tête.

L’histoire était relativement prévisible et remplie d'une tonne d'explications illogiques et difficiles à comprendre, surtout quand la plupart des choses n'ont visiblement aucun sens.

J'ai relevé beaucoup de choses qui m'ont fait grincer des dents et qui m'ont prouvé que Cassandra Clare n'a fait aucun effort dans la conception de son livre :



/!\ Attention spoilers /!\ : (allez à la fin du spoiler pour lire la partie sans révélations)

Simon, en tant que vampire, m'a beaucoup fait penser à Bella Swan de Twilight. Il a toujours quelque chose d'exceptionnel. Par exemple, quand on croit que les vampires ne dorment pas et bien, Simon, lui il dort ! et en plus à chaque fois qu'on commence une scène avec son point de vue, Monsieur sort d'un profond sommeil, mais il s'est pris pour qui lui ? la Belle au Bois Dormant ?

Il faudrait aussi qu'on m'explique quel est l’intérêt des barrières qui protègent la cité de verre si tout le monde peut y entrer comme dans un moulin. En plus, il est dit que personne ne peut pénétrer dans Alicante sans la permission de l'Enclave, alors que quelqu'un me dise comment Magnus, Sebastian, Jocelyn, Luke et Clary font pour y entrer "comme ça" -_-'

Après, j'ai trouvé pal mal d'incohérences, comme par exemple quand Sebastian dit qu'il vient souvent à Alicante et que quelques chapitres plus loin, il dit que la dernière fois qu'il est venu dans la cité c'était quand il avait 5 ans ....

Aussi quand Raphaël mentionne le fait que sa famille ne sait pas qu'il est un vampire. Vous allez me dire que jamais personne dans sa famille n'a remarqué qu'il ne vieillissait pas ? Il n'y a que moi que ça choque ?

Quand Clary débarque à Idris, d'un coup ça lui prend, elle veut parler à Jace .... C'est quoi son délire ?

Dans Harry Potter, on a tout de même eu l'occasion de connaitre la vie de Voldemort, son enfance et ce qui l'a poussé à être ce qu'il est. Dans The Mortal Instruments, on n'apprend pas grand chose sur Valentin, et c'est vraiment dommage, c'est un personnages qui aurait mérité d'être un peu plus exploité. En plus je me demande vraiment comment il réussi à tuer au travers d'une simple projection, quelques explications n'auraient pas été de refus.

Oh et puis, tant que j'y pense je n'ai pas encore parlé d'Alec.... à un moment donné il était supposé chercher Aline quand il revient à la cité de verre pendant l'attaque, mais je crois qu'il a oublié (et l'auteur aussi) ce petit détail en chemin.

/!\ Fin spoilers /!\



L'auteur passe sont temps à décrire Alicante, le temps qu'il y fait et tout et tout.... mais au final c'est long et je suis sûre que si on vire les descriptions inutiles de ce bouquin on pourrait le réduire de moitié.

Et pour finir, il y a .... la fin: Non mais c'était quoi ça ? Je n'ai même pas eu le temps de comprendre qui se passait que tout était déjà fini. Tu parles d'une bataille finale. J'ai subi plus de 500 pages d'ennui mortel pour avoir une fin qui dure 2 seconde et qui, je trouve, est bâclée.


En conclusion: Une lecture longue, ennuyeuse et laborieuse. Des personnages sans aucune consistance et une histoire prévisible.
Inutile de dire que je ne compte pas lire la suite, mais je me lancerai peut-être dans les autres sagas de l'auteur.

Ma note : 6/20

.

.

.